3 méthodes de désencombrement pour vous aider à démarrer

dan-gold-544435-unsplash.jpg

J’ai déjà abordé le sujet plusieurs fois sur le blog, avec Gagner du temps grâce au minimalisme et Organiser son espace de vie ou de travail, par où commencer ?, alors aujourd’hui je vous parle plus précisément de désencombrement !

Pour ceux qui vivent dans une grotte et qui auraient échappé à la vague “Marie Kondo”, désencombrer signifie se débarrasser de tout ce qui ne nous est plus utile ou agréable chez nous. C’est donc un moyen de gagner du temps et de l’espace, deux ressources précieuses, n’est-ce pas ?

Je vous propose de passer en revue les méthodes de désencombrement les plus courantes (et oui, il y a des gens qui ont inventé des méthodes pour trier chez soi !), et de vous expliquer comment moi, je procède. C’est parti !



Quelques méthodes de désencombrement

Si c’est la première fois que vous vous décidez à faire le tri chez vous, vous aurez certainement besoin d’un petit coup de pouce pour vous en sortir. Je vous fais un petit récap’ des 3 méthodes qui me semblent les plus populaires et les plus adaptables au mode de vie de chacun. Faites votre marché !

La méthode KonMari

La japonaise Marie Kondo nous a abreuvés de sa méthode de désencombrement, en commençant par son best-seller La magie du rangement, il y a quelques années, et en s’invitant dans les maisons américaines pour son émission Netflix très récemment.

J vous fais un petit aperçu de ce qu’est le KonMari : les objets sont divisés en plusieurs catégories bien définies, et il faut les passer en revue un par un, en suivant l’ordre donné par Marie Kondo, à commencer par les vêtements. Tous les objets de la catégorie doivent être sortis de leurs emplacements pour être regroupés en un gros tas. Chaque objet doit être pris dans les mains, et vous devez sentir les émotions qu’il amène. Est-ce qu’il vous donne du bonheur ? Si oui vous gardez, si non, vous jetez.

C’est extrêmement résumé mais en tout cas, j’adhère à son idée de se demander comment un objet nous fait nous sentir. Par exemple, le pantalon trop petit que vous gardez parce que vous comptez perdre du poids, vous renvoie immanquablement à ce que vous n’êtes pas, et à la culpabilité de ne pas l’être. C’est typiquement le genre d’objet dont on se débarrasse.

Le Minsgame

On quitte le Japon pour s’envoler vers les Etats-Unis, et ce sont les grands manitous suprêmes du minimalisme qui nous proposent cette méthode : The Minimalists. (Ils ne se prennent pas pour des gourous hein, c’est une façon de dire qu’ils sont ultra-connus, mais ils sont sympathiques).

Le Minsgame commence le premier du mois, journée pendant laquelle vous devrez désencombrer un objet. Le deuxième jour, vous devez trouver deux objets, et ainsi de suite. Donc ça commence très facile, et ça se corse au fur et à mesure, pour avoisiner un total de 500 objets, il me semble. C’est un chiffre qui paraît très impressionnant comme ça, mais je pense qu’il est totalement faisable, en particulier si ça fait des années que vous accumulez et que vous ne triez pas.

Et puis ça fait un objectif bien précis, un petit challenge, c’est motivant non ?

Le projet 333

Le projet 333 nous vient de Courtney Carver, une américaine également. Décidément, nos amis américains sont les pionniers des techniques de désencombrement ! Normal me direz-vous, pour le pays de tous les extrêmes.

Cette fois, on se concentre exclusivement sur les vêtements (et ne mentez pas, je sais que c’est problématique chez vous !), le principe étant de choisir uniquement 33 items pour sa garde-robe des 3 prochains mois, accessoires, chaussures, manteaux inclus ! Ça, c’est de la garde-robe capsule !

Alors je vous le dis tout de suite, je suis pour l’instant incapable de me tenir à cette méthode. Pourtant, je ne suis absolument pas une fashionista, et je trie régulièrement mes vêtements. Mon problème, c’est que je suis très frileuse et donc une grande adepte du multi-couche. C’est normal que ça multiplie les vêtements non ? Ou vous pensez que c’est une excuse ? ;)

Comment je désencombre mon appartement

Alors pour commencer, je n’utilise aucune de ces 3 méthodes au pied de la lettre, mais peut-être un mix de toutes en même temps.

Avant, je me contentais de trier mes vêtements 2 fois dans l’année. C’est facile, parce que je suis obligée de stocker la moitié de nos vêtements dans notre cave, en fonction de la saison. Donc à chaque fois que je fais le changement, hop ! Le grand tri. Je trouve que c’est un excellent moyen de commencer, parce que ce ne sont “que'“ des vêtements, mais qu’en même temps on s’y attache plus qu’on ne le croit. Une excellente prise de conscience de la valeur que l’on donne à de simples objets, donc.

Pour y aller en douceur, je vous recommanderais de faire plusieurs “tours” de tri de vêtements, à différents moments de l’année. Vous verrez que votre muscle du désencombrement va gagner en puissance au fur et à mesure, et qu’au bout du troisième passage vous trouverez des objets dont vous vous demanderez pourquoi ils sont toujours là. Mais c’est normal, je pense que le cerveau a besoin de se faire à l’idée, surtout si vous avez toujours été du genre à garder.

Donc j’ai fait ça pendant longtemps, et je m’en contentais très bien, jusqu’à ce que la perspective d’un déménagement à l’étranger se fasse très réelle et de plus en plus proche dans le temps. Et puis je crois que j’étais arrivée à un stade ou j’avais suffisamment travaillé mon muscle du désencombrement, et où j’étais prête à m’attaquer aux autres pièces. En tout cas, en mai 2018, je suis arrivée au constat que je n’allais pas partir à l’étranger avec toutes mes affaires, mais au contraire avec le minimum possible. Ça a été le déclic, et j’ai passé le mois à faire le tri !

J’ai procédé pièce par pièce, et même placard par placard et étagère par étagère. Par exemple, j’ai pris tous mes ustensiles de cuisine et j’ai viré tous ceux que j’avais en trop d’exemplaires. J’ai parcouru mes cours, et j’ai mis tous ceux dont je ne me resservirai jamais au recyclage, étant donné que je ne suis plus étudiante (c’est-à-dire 100% dans mon cas. On n’apprend pas un métier dans les cours universitaires d’après moi). J’ai viré tous les vêtements qui ne m’allaient plus (et oui, c’est du vécu ^^) et ceux dans lesquels je n’étais pas à l’aise. J’ai jeté les cosmétiques entamés depuis des années et certainement périmés. Bref, vous voyez, tout a été passé en revue.

On vit à deux dans 35m2 avec très peu d’espaces de rangement et on n’est franchement pas des gros consommateurs, donc je n’avais pas retenu l’idée du Minsgame, en me disant que c’était impossible que je trouve 500 objets à sortir de chez moi. Mais vous savez quoi ? Je n’ai pas compté, mais à la fin du mois, j’ai eu l’impression que j’aurais pu réussir le défi haut la main. J’ai été vraiment surprise de tout ce que j’ai trouvé, alors que je pensais être très minimaliste. Pour autant, est-ce que mon appart est devenu un de ces espaces hyper froid, sans vie et sans personnalité, des magazines de design ? Pas du tout ! Je vis encore confortablement :)

A vous de jouer !

Je pourrais vous parler en long, en large et en travers de ce fameux grand désencombrement de 2018, des difficultés rencontrées et au contraire des choses qui se sont faites en toute fluidité, des surprises que ça m’a réservé, mais j’y reviendrais peut-être une prochaine fois (dites-moi si ça vous intéresse, en tout cas moi j’aime bien lire comment les autres font). D’ailleurs je vous reparlerai certainement de désencombrement dans les prochains mois, puisque j’ai toujours le projet de déménager à l’étranger, et tout en légèreté ^^

En tout cas, j’espère que cet article vous aura donné des idées, la motivation de commencer, l’envie de simplifier votre vie en vous débarrassant du superflu ! N’oubliez pas le plus important : il faut commencer par une catégorie d’objets qui vous semble facile, et faisable en un dimanche après-midi par exemple. Bon désencombrement :)

Pour aller plus loin :

La magie du rangement, Marie Kondo

Le Minsgame (en anglais)

Le Projet 333 (en anglais)

Résumé pour les pressés

Choisissez la méthode qui vous convient le mieux :

  • KonMari, la magie du rangement
  • Le Minsgame, pour monter en puissance
  • Le projet 333, uniquement pour les vêtements
  • Si vous êtes déjà à l'aise, mixez le tout et suivez votre propre méthode !
  • A bientôt, et n’oubliez pas de profiter !

     
    Logo Pinterest.png

    Épingler cet article !

     
    3 méthodes de désencombrement pour vous aider à démarrer.png
    Flèche.png
     
     

     
    Photo+bio+C%C3%A9cile.jpg

    La fille qui saute sur toutes les méthodes de gain de temps et de productivité, c’est moi, Cécile. J’aime bien être organisée et efficace. Mais le slow living, c’est bien aussi, non ? Sur ce blog, je tente de concilier les deux.