Déstresser en moins de 10 minutes

balance-110850_1280.jpg

On rencontre tous des situations stressantes au quotidien, dans son travail, ses études, ses relations aux autres. Et on voudrait tous avoir dans sa manche quelques moyens pour apaiser le stress de manière très rapide, presque immédiatement, pour faire face à ces situations.

Dans ma vie quotidienne, j’utilise régulièrement 4 méthodes pour gérer les pics de stress et me tranquilliser en quelques minutes. J’en ai ajouté une cinquième, que j’essaie de mettre en pratique et de transformer en véritable habitude, parce que je pense qu’elle peut avoir les effets les plus puissants sur le long terme. On regarde ça tout de suite !



Ordre extérieur, calme intérieur

L'état de votre maison ou de votre bureau a un impact direct sur votre mental : si votre environnement est encombré, votre esprit le sera aussi, et alors bon courage pour y faire le vide !

Il suffit de prendre quelques minutes pour ranger son environnement immédiat, et constater les effets apaisants que cela a sur nous : le bureau, la pièce, ce qu’on a directement sous les yeux. Au bureau, remettre les dossiers non utilisés dans les armoires, les 30 stylos sortis dans le pot à crayons, tous les papiers qui traînent dans une bannette. A la maison, ranger ou mettre au sale le linge qui traîne, faire son lit, mettre un chrono de 5 minutes pour ranger tout ce qui traîne dans une pièce.

Idéalement, prenez quelques jours/semaines pour véritablement désencombrer votre logement, pour limiter les effets stressants de l’accumulation d’objets dans votre champs de vision.

Utiliser l’huile essentielle de lavande pour apaiser son stress

J’ai toujours pensé qu’il fallait utiliser un diffuseur pour profiter des bienfaits de l’huile essentielle de lavande, mais en fait pas du tout.

Il existe des tas de manières d’utiliser l’huile essentielle de lavande pour combattre l’anxiété, par exemple :

  • verser 2 gouttes sur un mouchoir pour l’inhaler

  • poser une goutte directement sur les poignets

  • utiliser une brume d’oreiller, d’ailleurs j’aimerais bien la tester celle-là

  • verser quelques gouttes d’huile essentielle sur un sucre à avaler avant le coucher

  • se faire un diffuseur maison en versant quelques gouttes dans un grand bol d’eau bouillante, puis en se penchant dessus avec une serviette sur la tête

Je vous laisse consulter le lien vers le site Aromazone, tout en bas de cet article, ou toute autre source de confiance sur l’aromathérapie. Je ne suis pas une spécialiste, alors renseignez-vous bien sur ce sujet avant d’appliquer ces conseils.

Marcher pour évacuer les tensions

Il m’est déjà arrivé de sortir marcher en prenant de grandes respirations pour évacuer un stress intense. Je trouve que marcher d’un bon pas, en faisant une boucle ou un aller-retour tout droit pour ne pas avoir à penser à notre destination, est excellent.

Le tout est de se forcer à ne plus penser à la situation stressante, mais à faire attention à son environnement et à ses sensations, en pleine conscience. Regarder les plantes et les oiseaux que vous pourriez croiser, s’intéresser aux passants, ce qu’ils portent, où ils vont, imaginer ce qu’ils font. Sentir le soleil ou le vent sur son visage sentir les odeurs.

 
Logo Pinterest.png

Épingler cet article !

 
10 minutes pour combattre le stress.png
 
 

Ecrire ses pensées pour se poser

J’ai déjà parlé des bienfaits du journaling et je maintiens : c’est un excellent moyen d’évacuer. En posant les choses par écrit, on les aide à arrêter de tourner en boucle dans notre tête, et à trouver une solution.

On peut se servir de cette astuce en toutes circonstances : il suffit d’attraper un papier et un stylo et de déverser son flot de pensées sur la page. Ne pas chercher à construire de belles phrases, à faire des enchaînements logiques, mais simplement à tout sortir.

Si vous avez plus de 10 minutes c’est mieux, parce que la prise de recul et les solutions peuvent mettre un peu de temps à sortir. Mais avec la pratique régulière, 10 minutes peuvent suffire pour aller directement à la racine du problème, mettre le doigt sur ce qui nous fait stresser dans la situation, et la reformuler pour s’apaiser.

D’ailleurs, je vous propose d’enchaîner avec un exercice plus poussé sur ce sujet.

Comprendre le fonctionnement des émotions

L’exercice le plus difficile, mais qui je pense, peut faire la plus grande différence, consiste à prendre conscience de ce qui fait naître des émotions chez nous. Il faut absolument comprendre que la naissance d’une émotion n’est pas automatique, mais est le fruit d’un processus.

Je m’explique : l’anxiété est une émotion, jusque là vous me suivez. Mais avez-vous déjà pris conscience que vos émotions sont causées par vos pensées ? A l’instant T, quelque chose se passe dans votre vie (disons, vous devez parler en public), ce sont vos circonstances. Votre tête analyse ces circonstances et produit une petite voix qui interprète les faits (“il va y avoir du monde, ils vont se moquer de moi si je dis n’importe quoi, je vais me ridiculiser, au secours”), ce sont vos pensées. Et à leur tour, vos pensées déclenchent une émotion chez vous (le fait de penser que ça va être une terrible épreuve vous fait ressentir du trac, du stress).

Ça, c’est la base pour comprendre le fonctionnement des émotions. Pour plus de détails, je vous recommande l’excellent podcast Change ma vie (voir les références en bas de l’article). Il y a notamment encore deux étapes, les actions et les résultats, dans ce processus. Clotilde propose gratuitement une feuille d’exercice pour s’habituer à reconnaître ce déroulement dans nos têtes.

Dans les moments vraiment difficiles, je dégaine ce modèle. Il me suffit de noter, de haut en bas, les lettres CPEAR (initiales de chaque étape), et d’écrire les faits en face. Ce n’est qu’ainsi qu’on comprend qu’il n’y a pas un trait direct entre circonstances et émotions, mais que c’est notre interprétation des faits qui crée nos émotions.

A partir de là, il suffit de reprendre le modèle à partir de la lettre P, et d’essayer d’associer une pensée plus positive à la circonstance qui nous arrive. Attention, une pensée en laquelle on croit, pas de méthode coué à deux balles ! Dans notre exemple, vous pouvez penser que ce sera une bonne manière de faire évoluer vos compétences professionnelles, ou un moyen de montrer la valeur de votre travail, ou tout simplement que la plupart des gens dans cette salle sont venus pour apprendre quelque chose, et que donc vous allez vous concentrer exclusivement sur le fait de leur apporter ce qu’ils sont venus chercher. Si c’est trop difficile d’associer une pensée positive à la situation, commencez par une pensée neutre.

Et c’est ainsi, mes amis, que l’on crée une émotion plus agréable et qu’on combat ce fichu stress en moins de 10 minutes ! Alors je ne dis pas qu’en un coup de baguette magique, vous allez effacer toute appréhension. Mais je trouve que ça vaut le coup d’essayer de retourner sa perception des choses et de voir si notre cœur bat un peu moins vite, si notre respiration se calme, lorsqu’on se concentre sur au moins un tout petit aspect positif de la situation.

EDIT de dernière minute : alors que je suis tranquillement les leçons de ma formation au coaching (qui inclut des notions de psycho, forcément), je me rends compte que ce modèle de gestion des émotions est issu de la thérapie cognitivo-comportementale, qui est “une thérapie brève, validée scientifiquement qui porte sur les interactions entre pensées, émotions et comportements.” Voilà, tout ça pour vous dire que c’est scientifique, ce que je vous raconte !

A vous de jouer !

J’aurais pu, évidemment, vous parler de méditation et de techniques de respiration, mais je pense que ces pratiques méritent d’être approfondies dans des articles dédiés. Dites-moi si ça vous intéresse, je ferai des recherches (autant pour moi que pour vous ^^), et je vous parlerai des techniques qui ont le mieux marché pour moi !

Je vous ai déjà donné pas mal de travail, notamment avec le dernier moyen de combattre le stress. Mais je trouvais tout aussi important de vous donner non seulement les petits pansements qu’on met vite fait sur le bobo quand ça ne va pas, que de vous parler du vrai moyen qui, avec du travail, vous aidera à prendre systématiquement du recul sur ce qui vous arrive.

Et croyez-moi, on est dans le même bateau ! Donc en attendant de devenir des maîtres zen, je vous encourage vivement à vous entraîner à chaque occasion sur ce modèle “CPEAR”, grâce aux ressources que je vous mets juste en-dessous. Bon courage !

Pour aller plus loin :

Sur l’utilisation des huiles essentielles : https://www.aroma-zone.com/info/guide-huiles-essentielles/stress

L’épisode de Change ma vie, qui explique le modèle “CPEAR”, et où vous pouvez télécharger la feuille d’exercice : https://changemavie.com/episodes/modele

Résumé pour les pressés

Faire redescendre le stress en moins de 10 minutes ? Il n'y a plus qu'à choisir sa solution :

  • Rendre son environnement apaisant
  • Apprendre à utiliser les huiles essentielles
  • Sortir faire un tour
  • Ecrire son flot de pensées
  • Comprendre réellement d'où vient le stress
  • A bientôt, et n’oubliez pas de profiter !


     
    Photo+bio+C%C3%A9cile.jpg

    La fille qui saute sur toutes les méthodes de gain de temps et de productivité, c’est moi, Cécile. J’aime bien être organisée et efficace. Mais le slow living, c’est bien aussi, non ? Sur ce blog, je tente de concilier les deux.